Le changement climatique, ici et maintenant

Vue du site de l'Institut Royal Météorologique à Uccle

Les climatosceptiques sont, de toute évidence, en train de perdre leur combat désespéré. Sauf aux Etats-Unis où les lobbies industriels productivistes ont encore les moyens d’influencer l’opinion publique, la majorité de nos contemporains ont compris que les activités humaines induisent, via les émissions de CO2, une augmentation sensible de la température moyenne à la surface du globe terrestre. La preuve par l’exemple chez nous…

Les changements climatiques qui sont la conséquence de cette augmentation de température paraissent encore lointains, dans le temps et dans l’espace. Certes, les médias répercutent la fonte des glaciers alpins, s’apitoient sur les populations de plus en plus souvent touchées par des inondations violentes, montrent les feux de forêt qui se multiplient dans les régions méditerranéennes, filment les icebergs grands comme la moitié de la Corse qui se détachent de la banquise antarctique. Mais, si tout cela semble inquiétant à terme, cela ne paraît pas menacer directement les régions tempérées qu’ont la chance d’habiter les Belges. Et il est vrai que si la température a augmenté de 4 à 5° au Groenland ou au pôle nord, c’est à peine un peu moins de 1° d’élévation de température qu’ont mesuré les météorologistes chez nous.

Et pourtant… L’Institut Royal Météorologique (IRM) qui nous donne chaque jour les prévisions météo assure une autre mission: la collecte des statistiques météorologiques sur notre territoire. Ainsi, chaque mois, il compile, jour après jour, les paramètres météo les plus significatifs: température moyenne, température maximale, température minimale, précipitations, insolation, etc. Il met cela dans des tableaux en les comparant aux normales mesurées sur les 35 dernières années. Cela donne, pour le mois de juin 2017, le tableau reproduit ci-dessous.

Vous avez lu 25% de cet article.
L'accès à la totalité de ce contenu est réservé à nos abonnés.

Abonnez-vous à partir de 5€ par mois et soutenez un média libre et indépendant
ou identifiez-vous pour accéder à la totalité de ce contenu.